Avis filter articles
But d'utilisation

Corps

 

Le sens et le non-sens des suppléments nutritionnels

Quel que soit le problème, il y a une solution. C'est, en tous cas ce que toutes les marques promettent. Julia van der Kraats de Emst a une jument de 6 ans nommée Telise qui a les sabots cassants. On lui a conseillé de donner des suppléments: "Mais est ce que çà marche ?”, se demande-t-elle?

Beaucoup de cavaliers, comme Julia, connaissent ce problèmes de sabots cassants et se demandent si les suppléments apportent vraiment la solution. Beaucoup de  questions sont adressées au Pavo GroomingTeam à ce sujet. La réponse n'est pas si simple. Vous pouvez donner un supplément de biotine, mais ,un boxe propre, suffisamment de mouvement, un bon ferrage adéquat effectué par un bon maréchal sont tout aussi importants. Le manque d'humidité peut aussi rendre les sabots cassants. ,,Les sabots ont besoin d'eau”,dit Vincent Hinnen, spécialiste en nutrition chez Pavo. ,,Un sabot humide est plus élastique. Laissez votre cheval marcher régulièrement sur une prairie mouillée ou douchez les pieds ou mouillez les avec une éponge. Trop graisser les pieds peut avoir l'effet inverse et empêcher l'humidité de se fixer.”

Si le cheval présente vraiment une carence en Biotine, les meilleurs soins ne suffiront pas. ,,La Biotine est une substance importante pour la formation de la corne”, explique le vétérinaire Leendert Jan Hofland. ,,En cas de carence il faut absolument donner un supplément, comme  Pavo BiotinForte.” Mais l'effet n'est pas si rapide qu'on ne le pense. Il faut donner le supplément pendant plusieurs mois. Le sabot met environ 6 mois à se reconstruire. Mais qu'en est-il des autres suppléments?

Sensé
Quand les chevaux reçoivent suffisamment d'aliments (1/2  à 1 kilo d'aliments par 100 kilo lde poids) ils n'ont en principe pas de carences. Les suppléments ne doivent alors être donnés que dans des cas spécifiques: comme par ex. des électrolytes pendant les fortes chaleurs d'été. Les chevaux qui ne mangent que de l'herbe ont besoin d'un supplément quotidiennement.,, Ils reçoivent assez de fibres, de protéines et d'énergie, mais pas toutes les vitamines et minéraux ” nécessaires, dit Vincent Hinnen.

Les chevaux qui travaillent fort  ont des besoin plus élevés et n'ont pas toujours assez avec seulement leurs aliments. Les jeunes chevaux peuvent aussi avoir des besoins spécifiques pour leur  musculature. Pour ces situations, il existe les suppléments ‘complets’. ,,Ceux ci contiennent toutes les vitamines et minéraux dans les bonnes proportions”, dit Vincent  Hinnen. Le vétérinaire D. Hofland prescrit des suppléments pour des raisons médicales. Les chevaux qui se rétablissent d'une infection sévère (vers) sont souvent anémiques. Un supplément de fer, cuivre, zinc, vitamine B et K, substances qui jouent un rôle dans la production de globules rouges aidera votre cheval à se rétablir. ,,En ces de problèmes musculaires ou osseux, nous conseillons de donner de la vitamine E et du Sélénium”, dit-il ,,La vitamine E et C et le Sélénium augmente la résistance du système immunitaire du cheval.”

Les suppléments composés ont la préférence par rapport aux suppléments qui ne contiennent qu'une vitamine ou un mineral. ,,L'action des vitamines et minéraux est assez complexe et le dosage mais aussi et surtout les proportions.”

Insensé et dangereux
Les cavaliers qui pensent : 'si ça n'aide pas en tous cas ça ne fera pas de tort ' n'ont pas forcément raison.
Les vitamines qui peuventes être dissoutes dans l'eau ne présentent pas de danger. La surcharge sera simplement évacuée par les voies naturelles en urinant. Ceci n'a donc pas de sens mais coûte de l'argent.
Les vitamines qui se dissolvent dans la graisse, comme la vitamine A, D, E et K, ne sont pas éliminées naturellement. Un trop plein de ces vitamines va donc s'accumuler dans l'organisme et peut provoquer certains symptômes. ,,Par exemple un manque d'appétit”, dit  Hofland.
Le risque de surdosage augmente quand le cheval reçoit plusieurs suppléments. Ils peuvent contenir les mêmes vitamines et celà peut vite devenir trop. Car n'oubliez pas que votre cheval trouve aussi des vitamines dans ses aliments!

Il n'y a qu'une façon d'éviter ces conséquences: Utilisez les suppléments intelligemment. Pour celà il n'y a pas de tests. ,, Les tests sanguins peuvent démontrer une carence en fer mais ne mettent pas en évidence les carences éventuelles de certaines vitamines” dit  Hofland. ,,Le sang est un organe. Il régule lui même ses propres valeurs. Un cheval peut avoir trop ou trop peu de certaines substances nutritives et avoir des bonnes valeurs sanguines.” Hofland conseille de consulter un vétérinaire en cas de doute.

Attention 
Les vitamines miracle d'aujourdh'hui sont peut être récriées l'année prochain.  Les recherches sur les vitamines et les minéraux continuent sans cesse. Les compositions changent et les nouvelles préparations se succèdent sur le marché. Et il y a toujours des nouveautés. Et des actions alléchantes. Les cavaliers se laissent tenter par les belles promesses et achètent le produit. ,,Mais faites attention à ce que vous achetez ”, prévient  Hofland. ,,Certains suppléments contiennent des substances dopantes interdites ce qui peut avoir des conséquences pour le sport.”

Tous les suppléments ne sont pas innocents. Si la machinerie , dans la fabrique , n'est pas nettoyée rigoureusement, certaines substances interdites peuvent se mélanger au produit. Cette substance n'est alors pas mentionnée sur l'étiquette mais se retrouvera dans le sang. Avec les produits d'une société renommée, vous ne devez pas avoir peur des surprises.Tous leus produits sont purs et autorisés. Vous pouvez reconnaître ces sociétés au label de qualité  GMP+ et HACCP . Ces labels garantissent le retraçage complet du produit depuis la production des matières premières jusqu'au transport.