Avis filter articles
But d'utilisation

Corps

 

Protéines dans les aliments pour chevaux

Il existe 3 substances nutritives essentielles : les protéines, les graisses et les hydrates de carbone. Les protéines sont, en plus de l'eau, les piliers de tous les tissus corporels. L'organisme ne sait pas stocker les protéines de la même manière que les graisses et les hydrates de carbone. C'est pourquoi la ration quotidienne doit toujours contenir des protéines. Les aliments qui contiennent trop peu de protéines (ou pas) peuvent occasionner des problèmes de santé !

Un cheval utilise les protéines pour :

  • La formation des muscles, le soutien et la protection des tissus.
  • Divers processus du métabolisme (les enzymes nécessaires à ces processus sont pour une grosse partie des protéines).
  • Les contractions musculaires.
  • Le bon fonctionnement du foie et des reins.
  • La production d'hémoglobine (l'hémoglobine est responsable du transport d'oxygène dans le sang).
  • Le système immunitaire corporel pour la prévention des maladies.
  • La coagulation (les petites croûtes proviennent  des protéines).

Les acides aminés
Les protéines proviennent des acides aminés (azotés). Il existe 2 sortes d'acides aminés: les essentiels et les non essentiels. Les acides aminés essentiels doivent provenir des aliments parce que le cheval ne les fabrique pas lui-même. Par contre, les acides aminés non essentiels sont fabriqués par le cheval et ont donc moins d'importance dans les aliments.

Quand nous parlons de protéines de mauvaise qualité, comme par ex. la graine de lin, nous voulons dire que les protéines contenues dans la graine de lin contiennent peu d'acides aminés essentiels. Les protéines de soja contiennent beaucoup d'acides aminés essentiels, c'est pourquoi nous les citons comme protéines de grande qualité.

Trop de protéines = surcharge pour l'organisme
Si les protéines absorbées ne sont pas utilisée comme ciment, le cheval peut les utiliser comme source d'énergie mais ce n'est pas vraiment efficace. Un trop plein de protéines provoque de l'urée qui doit être évacuée par les reins. Ceci est une surcharge pour l'organisme.

Trop de protéines dans les aliments n'est pas bon car :

  • Le cheval va boire énormément, ses besoins en eau augmentent.
  • Le taux d'urée dans le sang et les intestins augmente ce qui peut provoquer de la diarrhée.
  • Le taux d'ammoniaque dans le sang augmente, ce qui provoque de la nervosité et des perturbations du métabolisme des hydrates de carbone.
  • Le cheval urine beaucoup, l'urine libère beaucoup d'ammoniaque, le boxe est très sale et si l'écurie n'est pas bien ventilée, des problèmes respiratoires peuvent survenir.

Tout ceci représente une surcharge pour l'organisme qui n'est pas souhaitable pour le bon équilibre des protéines dans l'alimentation par rapport aux besoins de votre cheval.

Conseils
Evaluez la teneur en protéines de la ration sur base des besoins de votre cheval ou poney. Les chevaux en pleine croissance ont besoins de beaucoup substances nutritives. C'est pourquoi les produits Pavo pour l'élevage (Pavo Podo Lac, Pavo Podo Start et Pavo Podo Grow) contiennent beaucoup plus de protéines (avec beaucoup d'acides aminés essentiels) que les aliments pour chevaux de sport.

Les races à "sang froid" ou les chevaux ou poneys qui restent en prairie et travaillent peu ont besoin de peu de protéines en plus de leur fourrage ou de l'herbe. Pour ces cas-là, un biscuit Pavo SummerFit est suffisant.

Globalement :

  • La teneur en protéines digestes de la ration totale (donc herbe et foin/préfané inclus) doit être de minimum  5 %.
  • Pour les chevaux en croissance ou les juments pleines ou qui allaitent il faut compter 10 -14 % de protéines digestes.
  • Pour poulains et yearlings les besoins sont de 12 -15 %.

Vous voulez en savoir plus sur les teneurs en protéines dans l'alimentation posez alors votre question personellement au Pavo GroomingTeam